la difficulté de l’hiver

Avec ces symptômes de blues de l’hiver, vous devez agir et consulter un médecin :

L’absence de conduite indique une dépression hivernale ou même une dépression classique.

Les personnes touchées ne sortent presque jamais du lit et ne peuvent pas être convaincues de faire des activités agréables.


Tout est infiniment difficile pour eux.

Comportement normal en hiver et ne sont donc pas des symptômes de maladie :

Vous ou l’un de vos proches êtes trop paresseux pour sortir par ce mauvais temps.

Le soir, vous ou votre parent préférez vous asseoir sur le canapé de la maison.

Vous ou votre parent n’êtes pas très motivé, mais vous gérez néanmoins votre quotidien.

Une dépression n’a rien à voir avec une apathie temporaire, elle est liée à des sentiments et à des attitudes intérieures. Par exemple : vous pensez que vous avez tout fait de travers, alors qu’en réalité vous avez fait beaucoup de choses bien. On ne peut plus profiter des choses qu’on aimait avant. Vous ne croyez pas à l’amélioration et vous êtes convaincu que l’avenir sera encore pire. L’attitude négative affecte votre conduite. Vous n’arrivez à aucune activité et vous vous sentez épuisé, même si vous n’avez pas fait grand chose. Ce sont les signes d’une véritable dépression.

Signes extérieurs de la dépression hivernale

 

 


Les symptômes physiques du blues de l’hiver sont :

Gain de poids

Grand besoin de sommeil et de fringale (appétit vorace pour les glucides et les sucreries)
Même en tant qu’étranger, vous pouvez reconnaître une dépression hivernale. Les signes suivants indiquent une dépression hivernale :

Les personnes concernées se retirent de leurs anciennes habitudes et activités sociales.
Etre avec eux n’est plus amusant.

N’ayez pas peur de parler à votre parent ou ami si vous vous inquiétez pour lui. La dépression est une véritable souffrance et nécessite de la sympathie et un traitement.

Symptômes d’une dépression classique
Une dépression classique s’accompagne des symptômes suivants :

humeur dépressive, mais aussi irritable
Perte d’intérêt et manque de joie
Manque de dynamisme et d’énergie
Les autres symptômes d’une dépression classique sont

difficulté de concentration, incapacité à se décider
le doute de soi, la culpabilité et la tendance à la couvaison
Peur de l’avenir et pessimisme : rien ne sera jamais meilleur ou meilleur
Troubles du sommeil, réveil matinal
Agitation intérieure, palpitations
Perte d’appétit et perte de poids
Pensées suicidaires

Dans une dépression, il y a plus souvent un creux le matin et les symptômes s’améliorent vers le soir. De nombreux malades disent que l’insensibilité est la pire des agonies. On ne ressent ni joie ni tristesse, mais on est engourdi à l’intérieur.

 

La dépression hivernale – pour quels symptômes dois-je consulter un médecin ?

Lorsque les symptômes de la dépression et du manque de conduite durent plus de deux semaines et ne s’améliorent pas.

Lorsqu’il y a une douleur pour laquelle il n’y a pas de cause organique. Le classique est le mal d’estomac, de tête ou de dos inexplicable.

Lorsqu’il y a des troubles inexplicables du sommeil, une perte d’appétit, des problèmes circulatoires et cardiaques ainsi qu’un épuisement général et un manque de force.

Attention : les pensées suicidaires doivent toujours être prises au sérieux. Quiconque pense à se suicider est en grand danger. Veuillez consulter un médecin ici immédiatement.


Diagnostic de dépression hivernale – voici comment cela fonctionne

Il n’y a pas de test sanguin ou autre qui pourrait déterminer la dépression. Le médecin – de préférence un spécialiste en psychiatrie et psychothérapie – ou un psychothérapeute vous demandera d’abord quels sont vos symptômes personnels afin de poser un diagnostic précis.

Les questions sur vos expériences et vos pensées sont importantes pour vous différencier des autres troubles psychologiques tels que le trouble bipolaire (maniaco-dépressif).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *